Excursions

J'aime organiser mes excursions à la mesure de mes hôtes, en écoutant leurs désirs et leurs attentes, en m’informant sur leur forme physique, leurs expériences sportives et leur rapport avec la nature et la montagne.

Je préfère les voyages lents qui donnent le temps de se sentir une partie du lieu que l’on visite, et qui donnent aussi l'envie d'y retourner un jour.

Je propose toujours des ballades qui vont de 1 heure à 6, que j'accompagne en colorant le temps et l'espace d'explications et de contes: géologie, botanique (plantes endémiques et médicinales), zoologie, orientation, ethnographie, relations entre le volcan et tous ses habitants.
Cependant j'organise aussi des visites plus légères du point de vue physique pour tous les visiteurs qui aimeraient marcher, mais pour quelque raison ne veulent ou ne peuvent pas.

POUR VOUS FAIRE TOMBER AMOUREUX DE NOTRE MERVEILLEUSE MONTAGNE-VOLCAN!

L'Etna, un des volcans plus actifs de la Terre, sera sans doute un des temps forts de votre séjour sicilien.
Situé sur la côte orientale de l'île, avec ses 3.329 m, cette montagne domine la province de Catane en donnant le rythme à la vie de ses habitants en raison de fréquentes et spectaculaires éruptions.

Grâce à l'alternance continuelle de coulées de lave, anciennes et plus récentes, et d'une végétation luxuriante, on va être au même temps plongés dans un tableau lunaire et grouillant de vie. Ce relief est renommé pour la variété de ses paysages surprenants, fruits de son altitude élevée, d'une latitude favorable e d'une extraordinaire fertilité du sol. Son altitude considérable nous offre une végétation étagée: au niveau de la côte on trouve le maquis et les vergers; à l'étage collinéen, essentiellement modelé par l'homme, le maquis se mélange à d'autres cultures comme les vignes ou les oliviers et, plus haut, aux châtaigners et noisetiers, et il est enrichi par un genêt au parfum enivrant; au sein de l'étage montagnard les bouleaux et les pins donnent l'ambiance des forêts de l’Europe du Nord et des hêtraies magiques font oublier d'être sur un volcan; on retrouve bouleaux et hêtres à la limite de l'étage subalpin avec un port buissonnant, mélangés à un tapis végétal composé par de petites plantes qui peuvent résister à des conditions extrêmes, comme l'alternance de gel-dégel, à la mobilité des versants raides et à des vents violents; l'étage alpin est dominé par l'astragale, coussin épineux capable d'accueillir d'autres plantes plus faibles, et ponctué par de petites plantes. A tous les niveaux on trouve des plantes commestibles et médicinales. La latitude de l'île, si proche au continent africain, et la proximité de la mer rendent le climat très favorable à la végétation et à l'agriculture. Tous les produits émis par le volcan – cendres, sables, lapilli, scories et bombes - sont enrichis de multiples minéreaux, précieux aliments pour la végétation qui repousse à une vitesse plus rapide que la moyenne.

La limite d'accès au volcan est toujours susceptible de variations en fonction de son activité. On peut rejoindre la base des Cratères du Sommet à travers un service de télépherique + bus 4x4, quoiqu'il s'agisse d'une excursion assez limitée, soit pour la vitesse de l'ascension, soit pour la monotonie du paysage, qui résulte presque entièrement désertique à partir de 2.200 m, et qui ne rend pas justice à l'incroyable variété de ce cette montagne, qui la rend si unique au monde. Le service de remontée mécanique est conseillé, par contre, si l’on veut visiter les cratères actifs du sommet.

On peut monter en voiture à partir de Nicolosi et de Zafferana Etnea vers le versant sud et à partir de Milo et de Linguaglossa vers le versant nord-est sans besoin de 4x4: les deux côtés offrent plusieurs possibilités, sentiers et parcours.

  • Je donne rendez-vous à mes hôtes à 9 h à Zafferana Etnea, joli petit village situé à 600 m sur le côté oriental de la montagne, où j'habite, tandis que l'horaire de retour dépend du type d'activité choisie (14 h ou 16 h).
  • Avant de partir on peut acheter le nécessaire pour un pique nique sur place et prendre un café pour un bon départ.
  • Surtout pendant la haute saison touristique je préfère le côté nord-occidental de la montagne, beaucoup plus sauvage et naturel du côté méridional, cœur du tourisme de masse, afin de profiter de la montagne à 360°, sans interférences.
  • Mes randonnées se déroulent, généralement, autour de 1.700/2.400 m. d'altitude (les routes se terminent à 1.900 m).
  • Je propose aussi des voyages de randonnée sur plusieurs jours avec dîner et nuit en refuge.
  • Les excursions peuvent être enrichies avec un goûter chez une pâtisserie ou une herboristerie bio, un repas ou une dégustation chez un refuge ou une cave à vin.
  • Je peux accompagner sur tous les itinéraires proposés en courant, soit pour s'entrainer en fonction d'une compétition que pour la joie de courir sur un volcan actif.

Visites guidées dans la Réserve Naturelle La Timpa de Acireale, dans le Parc de la Vallée de L'Alcantara, dans les réserves naturelles de Vendicari et de Pantalica et aux Iles Eoliennes.

ETNA NORD-EST

1 LE SENTIER DE SERRACOZZO

Le parcours débute à 1.700 m, près du Refuge Citelli, et grimpe à travers un magnifique bois mixte à pins et bouleaux, qui vont devenir de plus en plus petits. Pendant toute la randonnée on profite de la vue sur les pentes de l'Etna jusqu'à la côte ionienne, pointillée de bourgs et de villes comme Giarre avec son port ou la délicieuse Taormine, accrochée à la montagne. La vue embrasse la mer en rejoignant la côte de Calabre et ses âpres et sauvages montagnes.
Un sentier qui réserve plusieurs éléments d'intérêt géologique, comme les anciens torrents de lave creusés par la force constante de l'eau ou une grotte engendrée par un des cratères de 1971, la même année qui a vu la formation du Cratère de Sud-Est, un des cratères actifs du sommet. La pente considérable des derniers pas et la fatigue sont récompensés par le spectacle extraordinaire de la majestueuse Vallée du Boeuf et l'ensemble des Cratères Sommitaux. On continue à monter le long de la crête qui ferme la vallée de son côté nord-orientale jusqu'à 2.200 m, en plongeant encore une fois dans un paysage différent, dominé par les coussins d'astragale.
La descente vers le refuge est soulagée et animée par les cendres du volcan, qui invitent à courir et à vivre une nouvelle expérience sportive.

  • Altitude max: 2.200 m
  • Temps de marche: 3,5 / 4 h

2 LES CRATÈRES DE 2002 ET LA HÊTRAIE TIMPAROSSA

La randonnée commence à 1.820 m, en même temps vielle et nouvelle station touristique de Piano Provenzana, impressionnant théâtre de l'éruption de 2002. On saisit l'esprit du volcan et son évolution à travers la visite de différents cratères secondaires dont l'histoire est étroitement entrelacée à la vie de ses habitants - plantes, animaux et humains - et découvrir les plantes endémiques, comestibles et médicinales. Le regard embrasse les Cratères du Sommet, la côte ionienne, les Peloritains jusqu'à Taormine, la Calabre et ses reliefs, l'archipel des Iles Eoliennes. On découvre le désert volcanique grâce à des torrents de lave récents, de surprenants cratères secondaires (1911, 1923 et 2002), et on respire la paix d'une magnifique hêtraie, richesse du versant nord-orientale du volcan.

  • Altitude max: 2.100 m
  • Temps de marche: 4 h

3 LES CRATÈRES DE 2002

A partir de Piano Provenzana, situé à 1.820 m et impressionnant théâtre de l'activité de 2002, on pourra visiter les cratères secondaires qui ont donné vie à cette importante activité: la vielle station touristique a été effacée en changeant l'économie, la morfologie et le tourisme de ce versant de l'Etna. On va passer du véritable désert volcanique, crée par l'activité récente, aux îles de végétation magiquement épargnée et aux prairies composées par les petites plantes pionnières. Notre regard embrassera les Cratères du Sommet, la côte ionienne, les Peloritains jusqu'à Taormine, la Calabre et ses reliefs.

  • Altitude max: 2.100 m
  • Temps de marche: 2 h

4 CRATÈRES SARTORIUS

La “boutonnière” des Monti Sartorius est une séquence de sept cratères engendrés en 1865 et situés à 1.700 m environ. Une randonnée facile qui comprend tous les éléments les plus importants de l'Etna: une activité complexe donnant origine à plusieurs cratères, l'évolution continuelle du sommet avec ses bouches actives, les plantes endémiques qui colonisent la lave. Cet itinéraire se développe au milieu d'un charmant bois de bouleaux endémiques, qui rappellent les forêts de l'Europe du nord, et rejoint la base des cratères: on pourra décider d'en visiter une partie ou de faire le tour complet.

  • Altitude max: 1.667 m
  • Temps de marche: de 40 min. jusqu'à 2 h

ETNA SUD

1 LE SENTIER DE LA SCHIENA DELL'ASINO

On laisse Zafferana Etnea, avec sa vue magnifique sur la côte ionienne et sur le volcan, et on grimpe en voiture sur son flanc méridional. Le bois de châtaigner, où on situe les ruches pour la production d'un miel précieux, en montant est presque abruptement remplacé par les arbustes de genêt, plante semi-endémique et pionnière. Plus haut, le champ de lave de 1792, qui a presque rejoint la ville, domine le paysage avec sa couleur grise donnée par la couverture d'un particulier lichen. Le sentier commence à 1.850 m et permet de découvrir la surprenante nature du volcan: le pin de Corse devient de plus en plus petit jusqu'à disparaître en laissant sa place à l'astragale, coussin épineux très important soi pour la stabilité du sol que pour la survie des plantes plus faibles, et aux variétés endémiques comestibles et médicinales. Une fois à 2.000 m on est ravis de la vue sur la majestueuse Vallée du Boeuf et les Cratères du Sommet, accompagnés par leur éternel panache. On monte encore un peu pour apprécier la vue spectaculaire, la présence de plusieurs cratères secondaires et pour expérimenter une amusante descente sur les sables volcaniques.

  • Altitude max: 2.025 m
  • Temps de marche: 2 h

2 LE SENTIER DE L’ACQUA ROCCA ET LA SERRA DEL SALIFIZIO

Les gênets de Piano del Vescovo (1382 m) cèdent le pas à une splendide et accueillante hêtraie. Le sentier ondulé, plongé entre les rosiers et nombreuses herbes sauvages, rejoint à travers un poétique petit pont  une imposante paroi de basalte polie par les eaux d’antan qui descendaient copieuses de la source située plus haut. On y a arrive en la trouvant protégée par une cupole en pierre et par un majestueux hêtre (1538 m). D’ci on pourra se pencher pour rejouir du panorama entre la montagne et la mer. On suit le sentier qui serpente raide entre les hêtres et, plus haut, un peuplement de gênets jusqu’à la Serra del Salfizio (1723 m), ravissant belvedère sur la Vallée du Boeuf, sur les Cratères du Sommet, les Monts Peloritains qui descendent vers la côte ionienne, et le massif de l’Aspromonte en dessus de la côte de Calabre. Il est possible de descendre à l’intérieur de la vallée à l’abri d’une dense hêtraie.

On continue sur la crête suivant les balises du Sentier Italia qui relie le Rifugio Sapienza à Zafferana Etnea, entre des dikes et des essences et plusieures fênetres panoramiques, jusqu’à gagner Monte Zoccolaro (1739 m), nouveau belvedère à couper le souffle. D’ici le parcours sur terrain naturel descend raide à travers le bois entre les hêtres, les érables et les peupliers jusqu’un nouveau point panoramique à la base de Monte Pomiciaro (1467 m), où on prends la  grande route non revêtue qui s’ouvre à travers le bois de châtaigners jusqu’au point de départ.

 

  • Altitude max: 1.739 m
  • Temps de marche: 4 h